Une newsletter économique pour rapprocher Chengdu et Paris
Préparons aujourd’hui la renaissance…

Dès que l’épidémie du COVID-19 sera vaincue, il nous faudra relancer plus fort les coopérations économiques et culturelles entre la Chine et la France. Les deux pays ont été unis dans la lutte contre le virus, ils doivent resserrer leurs liens pour assurer dès le printemps une reprise économique forte et durable.

Cette newsletter Paris-Chengdu est une initiative privée et indépendante visant à ouvrir une route de l’information entre Paris et Chengdu. Son premier numéro sera lancé en avril.

Elle fournira chaque mois une série de nouvelles factuelles sur les relations économiques, éducatives, culturelles et touristiques entre les deux villes. Elle s’ouvrira aux entreprises et institutions désireuses de faire connaître leurs activités et prises de positions au travers de tribunes, communiqués et agendas.

Libre de toutes attaches officielles ou financières, Paris-Chengdu est née de la volonté de trois amis établis dans ces deux capitales :

François Galano est président directeur général des Ecoles François à Chengdu et Chongqing. Elles contribuent au développement des relations culturelles et éducatives entre la Chine et la France en offrant des cours particuliers et collectifs de français dans une méthode spécialement adaptée à la culture chinoise.

Liazid Benhami, cadre de gestion au Centre des monuments nationaux, est vice-président de l’Association des Amitiés Franco-Chinoises de Paris (AAFCP) et a organisé plusieurs expositions et colloques en Chine mettant en valeur la culture et le savoir-faire français. Il est attaché au resserrement des liens entre l’Europe, l’Afrique et la Chine.

Yves de Saint Jacob, ancien rédacteur en chef de l’Agence France Presse, a fondé la société Newsteam, agence de contenus et de conseil éditorial auprès de plusieurs grands groupes industriels.


Un message de M. Guanghao CHEN

« La coopération entre le Sichuan et la France sera plus étroite »

Chengdu, 26 mars – M. Guanghao CHEN, président de l’Agence de Coopération Économique du Sichuan, s’est déclaré convaincu que la victoire contre l’épidémie du coronavirus sera rapidement suivie d’un « rebondissement » de la situation économique, avec de nouvelles opportunités pour les entreprises chinoises et françaises.

Dans une lettre à Lyazid Benhami, M. Chen a écrit : « Le Sichuan va sûrement passer à une nouvelle vague de modernisation industrielle et d’installation de capacités de production. À ce moment-là, l’amitié entre le Sichuan et la France sera plus forte, et la coopération entre votre établissement et notre agence sera plus étroite. Nous allons ouvrir nos bras et accueillir l’arrivée d’amis français pour la discussion de développements et de bénéfices mutuels. Après les nuages vient toujours le soleil ! ». 

Echanges de matériels médicaux entre la Chine et la France

Deux des plus grandes firmes technologiques chinoises -Ali Baba et Xiaomi- ont envoyé à la mi-mars plus d’un million de masques destinés à la France pour combattre la pandémie de COVID-19.

La fondation Ali Baba et la Fondation Jack Ma, du nom du fondateur du grand groupe de e-commerce, ont convoyé par avion un million de masques faciaux. Un communiqué des deux fondations s’est félicité de « l’étroite collaboration avec le ministère français des Affaires sociales et de la Santé, dont l’action a été cruciale pour permettre une réponse et une livraison rapides ».  L’avion contenait également des équipements médicaux pour d’autres pays européens, dont la Belgique et la Slovénie.

Xiaomi, le géant électronique et informatique, a de son côté fait un don d’un premier lot de plusieurs dizaines de milliers de masques de type FFP3, le plus haut niveau de protection, à l’Institut Pasteur. Sur chaque palette, Xiaomi avait fait apposer les mots de Victor Hugo : « La fraternité n’est qu’une idée humaine, la solidarité est une idée universelle ». « C’est de notre responsabilité en tant qu’entreprise que d’aider le peuple français à traverser cette crise », a déclaré Shou Zi Chew, Président international de Xiaomi.

Lu Shaye, l’ambassadeur de Chine en France, a souligné : « Au moment crucial où la Chine est entrée en guerre contre l’épidémie, la France nous a apporté un soutien et une aide précieux. Maintenant que la France et l’ensemble de l’Europe sont confrontés au grave défi de la pandémie, la Chine est prête à apporter son aide dans la mesure du possible ».

La France avait envoyé en février à Wuhan 17 tonnes de matériel médical (combinaisons de protection, masques, gants, etc).

Liazid Benhami (AAFCP) : « Unis, nous vaincrons »

Liazid Benhami, (vice-président de l’Association des Amitiés Franco-Chinoises de Paris), l’un des fondateurs de la newsletter Paris-Chengdu, a remercié la Chine pour l’aide apportée à la France. Il s’est déclaré convaincu que les efforts communs permettront de vaincre l’épidémie.

Inscrivez-vous à notre newsletter.

%d blogueurs aiment cette page :